On me demande souvent quelle finition je donne à mes couverts en fimo : je ne vernis jamais mes couverts, mais je les ponce et les lustre (ce que je fais très souvent pour ma fimo en général, d'ailleurs), alors pour celles qui débutent dans ce domaine, il n'est sans doute pas inutile de rappeler le procédé :

cuillere_passonia      cuillere_bulles

- ponçage avec du papier de carrosserie (dans un magasin de bricolage, ou chez son carrossier favori, avec un sourire) de différents grains: partir du 400 ou du 600, passer par tous les intermédiaires que l'on trouve et terminer sur le 1200 ou encore plus fin, 1500 ou 2000.
Ce ponçage doit être fait avec douceur, en mouillant la fimo et le papier (on peut le laisser tremper un peu pour le détendre).

- Un petit dépôt blanc assez laid forme un petit voile sur la fimo, toute terne… boooh !  mais… no panic !

- Ensuite vient le lustrage : on sèche la fimo, et on la frotte énergiquement sur un jeans clair (certains jeans foncés déteignent !!). Ou bien encore mieux, si on est équipé d'une petite perceuse multi-usage, genre Dremel, on peut lustrer avec la rondelle de feutrine Dremel, ou des rondelles de feutrine-maison, comme expliqué aujourd'hui sur Parole de Pâte.